sophrologue proche Limoges dans la nature ou à domicile

Sophrologue et praticienne en Olfactologie Limoges

Lundi au Vendredi de 8h à 20h, Samedi de 9h à 18h et Dimanche de 9h à 12h
Uniquement sur RDV ou Réservation en ligne

Blog - La minute Sophro SEN&S

Sophrologue spécialisée dans la grossesse et le deuil périnatal proche Limoges

SEN&S - Sophr'Eau Natur'& Sens

Image de soi durant la grossesse : Sophrologie et Photographie

Sophrologue spécialisée le burn-out et le stress proche Limoges

Le 25 Janvier 2022

Vanessa GAY, Sophrologue proche de Limoges (87)

image de soi grossesse confiance en soi sophrologue limoges

Les tabous de la grossesse

Encore de nos jours beaucoup de tabous entourent la grossesse. Elle est perçue comme un événement heureux dans la vie d’une femme alors que la grossesse n’est pas toujours une formidable aventure ce qui peut parfois rendre les choses encore plus difficiles pour en parler librement, s’accepter et être en harmonie avec soi-même.

Compliqué alors de ne pas s’isoler dans son mal-être surtout quand l’entourage ne comprend pas toujours ce qui se passe, ce qu’en tant que futur maman, nous vivons, appréhendons, culpabilisons sans parler du manque d’informations sur des sujets que personne n’ose aborder. 

Chaque expérience de grossesse est unique et contribue à une image de soi avant, pendant et après la grossesse propre et différente selon chacune d’entres nous. Certaines le vivrons comme la plus belle expérience de leur vie tandis que d’autres n’arriveront pas à considérer ces kilos pris comme des “kilos d’amour”. 

Certaines auront un parcours compliqué pour arriver à concevoir cet enfant tant désiré alors que pour d’autres, cet enfant peut s’imposer dans leur vie sans avoir été programmé. Des femmes devront faire face à de nombreux désagréments tandis que plusieurs d’entre nous devront apprendre à aimer ce nouveau corps pendant et/ou après l’accouchement… autant de tabous qui entourent la grossesse ou le corps de la femme et dont il peut être difficile de s’exprimer.

La vie d’une femme enceinte est rarement de tout repos : complications potentielles, prises de poids, fatigue, stress, émotions, confiance et estime de soi dégradée…. Aujourd’hui une étude révèle que la façon dont est vécue la grossesse va avoir un impact considérable sur la suite de la vie de la jeune maman et sa relation avec son bébé.

L'image de soi pendant la grossesse impacterait la relation avec bébé

Il reste difficile d’évoquer la période prénatale sans souligner les remaniements psychologiques observés au cours de la grossesse. L’attente d’un enfant provoque un raz de marée émotionnel et représente véritablement un période de crise identitaire et de maturation pour la femme qui devient mère.

Pour naitre mère, il va falloir franchir des étapes parfois difficiles : un changement d’image, la séparation d’avec sa propre mère, et de toutes ces images qui fluctuent à nouveau à la surface de notre esprit. Il va falloir se désapproprier ces souvenirs, ses idéaux, ses projections pour réinvestir sa propre réalité, à sa propre manière. Toute la légende familiale ressurgit et peut avoir un impact sur la futur maman, sur la manière dont elle vit sa grossesse et donc sur  l’enfant à naître. “Le passé, le parcours personnel et transgénérationnel de la femme se réveillent en même temps que l’engagement dans de nouvelles possibilités de vie devient préoccupante” explique Jean-Marie Delassus, médecin et ancien chef de service hospitalier, chercheur et enseignant en périnatalité.

Tout ces changements d’images peuvent être douloureux et demandent une grande souplesse du “moi” qui traverse une crise d’identité. 

L’état d’esprit de la mère subi un changement durable et irréversible : les sentiments, les peurs qui accompagnent ces quelques mois de transformations ne sont pas toujours à l’image des rondeurs bienveillantes. En effet, actuellement la société, nous impose une image du bonheur et de plénitude pendant la grossesse, en mettant en avant les technologies de la procréation qui ne cessent de s’améliorer et en occultant ce bouleversement psychique intense. Ainsi beaucoup de femmes culpabilisent, et elles vivent leurs doutes, leurs craintes, tous ces changements, seules, en les cachant à la société. Mais il est impossible de changer en restant la même, aucune nouvelle mère ne peut le devenir en restant identique.

La majorité des études sur l’image corporelle pendant la grossesse provient seulement des deux dernières décennies et plusieurs limites méthodologiques en complexifient l’analyse. Toutefois, il en ressort que l’insatisfaction corporelle serait associée à diverses conséquences sur la santé des mères et de leur bébé. 

Une nouvelle étude vient de montrer que l‘image de soi (de son corps) pendant la grossesse pouvait prédire quel type de lien la mère allait établir avec son enfant et son bien-être sur le long terme après la grossesse.

L’étude a conclu que les femmes dont l’image de soi pendant la grossesse était bonne avaient une meilleure relation avec leur conjoint. Elles s’avéraient également moins anxieuses ou déprimées. Ces différences notables avaient alors un impact considérable sur la suite de la vie de la maman. En effet, les femmes ayant eu une mauvaise image de leur corps étaient susceptibles de souffrir de dépressions post-partum. Un mal-être qui impacterait également la relation avec le bébé.

Grossesse et image de soi

“L’insatisfaction corporelle pendant la grossesse a été associée au gain de poids gestationnel excessif, avec toutes les conséquences qui peuvent en découler. Elle a aussi été associée à des comportements alimentaires dommageables pendant la grossesse, comme des épisodes plus fréquents de fringales ou d’hyperphagie, ou l’adoption de diètes restrictives. En revanche, les femmes ayant des attitudes positives quand à leur gain de poids gestationnel adoptent moins de comportement alimentaires restrictifs et ont une alimentation plus intuitive. A plus long terme, les enfants de mères ayant vécu de l’insatisfaction corporelle pendant la grossesse seraient plus à risque d’obésité infantile, dû à des interactions alimentaires conflictuelles et une capacité réduite de l’enfant à réguler ses apports alimentaires “d’après Elise Jalbert, conseillère scientifique et nutritionniste.

Les femmes qui vivent de l’insatisfaction corporelle pendant la grossesse sont également plus à risque de dépression pré et postnatale et s’adapteraient difficilement à la maternité. En outre, l’insatisfaction peut nuire au développement du lien d’attachement entre mère et son bébé.

Enfin, elles sont également moins nombreuses à vouloir allaiter, allaitent moins longtemps et sont plus réticentes à allaiter en public.

L’étude a révélé que les femmes qui se sentaient bien dans leurs corps pendant la grossesse étaient plus enclines à avoir une bonne relation avec leur conjoint, avaient des scores d‘anxiété et de dépression plus bas et savaient mieux interpréter les signaux de leur corps. 

Par ailleurs, les partenaires constituent un facteur protecteur contre l’insatisfaction corporelle. Miser sur leur soutien, en renforçant leur compréhension des changements corporels de la grossesse pourrait s’avérer une stratégie prometteuse.

Durant cette étude, le docteur Catherine Preston, experte en image du corps au département psychologie de l’University of York a mis en avant que “les femmes subissent constamment de la pression à propos de leur apparence, la période de grossesse et l’après naissance ne font pas exception. Il est donc important que les soins apportés durant la grossesse ne concernant pas seulement la santé physique de la mère et celle de l’enfant à naître, mais aussi le bien-être émotionnel des femmes, qui peut nous donner beaucoup d’informations sur la façon dont elles pourraient réagir au fait de devenir maman sur le long terme”.

Selon une étude menée au CHU de Rouen, 1 femme sur 4 déclare mal vivre les transformations de son corps durant le 3e trimestre et la grande majorité d’entre elles déclarent ne pas en parler.

Une étude qualitative québécoise révèle toutefois que les femmes enceintes négocient mieux leurs changements corporels lorsqu’elle en comprennent la fonction. De plus, cette étude indique que les femmes sont en demande pour pouvoir discuter ouvertement de leur gain de poids et de leur image corporelle avec des professionnels experts de ces questions.

L'image et schéma corporel

L‘image corporelle est un concept multidimensionnel, subjectif, dynamique et demeure inconsciente. Elle englobe les perceptions, les attitudes, les sentiments, les pensées, l’évaluation (satisfaction ou insatisfaction à l’égard de son corps), les souvenirs et expériences qu’une personne a accumulés à propos de son propre corps. Cette image est constituée de perceptions, de représentations et de croyances qui servent à évoquer et évaluer notre corps et est l’héritage de notre schéma corporel.

Le schéma corporel, au contraire, renvoie au corps biologique et physiologique en lien avec nos capacités et nos ressources. Son acquisition permet d’établir les frontières du corps et de mieux en situer les limites, sa place dans l’espace et permet d’avoir une conscience globale de son corps. Ce n’est pas inné, il se construit au cours du développement et subit de gros changement rapide durant la grossesse. Fréquemment, la femme enceinte se sent tiraillée entre être femme et être mère, craignant de perdre son identité de femme désirable. 

En sophrologie, le schéma corporel est la base même de la conscience de soi pour vivre en harmonie et renforcer son équilibre. Grâce à l’entrainement sophrologique, le schéma corporel se structure et se précise, améliorant naturellement l’image de soi, et renforçant confiance et estime de soi. En savoir plus sur la sophrologie : sophrologie et les 5 sens

Mieux vivre sa grossesse avec la sophrologie

La sophrologie accompagne les femmes qui désirent tomber enceinte notamment lors d’un parcours PMA mais aussi dans le cadre de grossesse pathologique et est particulièrement efficace pour accompagner les futures mamans dans l’acceptation des bouleversements corporels et psychiques liés à la grossesse en apprenant à mieux vivre cette nouvelle étape dans sa vie de femme et renforcer le lien avec son bébé pendant la grossesse.

La sophrologie va vous accompagner non seulement sur le plan physique mais aussi sur le plan “psychique”. Elle va contribuer à vous aider à vous préparer en douceur à cette naissance et à une vie de famille plus harmonieuse. Elle va vous permettre de vivre plus sereinement la grossesse face aux nombreux bouleversements émotionnels comme physiques.  Les sentiments et les émotions se bousculent, le corps se modifie et des angoisses peuvent surgir que ce soit face à soi-même, à cette nouvelle image, mais aussi vis à vis du déroulement de la grossesse et de l’accouchement. Cette période qui est “censée” être une des plus belles de notre vie, peut être parasité par la peur, le stress, un mauvais sommeil, des émotions difficiles à réguler, le manque de confiance en soi

Vouloir un enfant n’est pas synonyme de vouloir être enceinte et accepter ce nouveau corps en devenir. Durant la grossesse et en post partum, la futur maman, présente une vision altérée de son corps du fait des différentes transformations vécues.

Bien entendu, toutes les femmes ne perçoivent pas les changements de la même manière, au même moment et avec la même proportion. Certaines affichent fièrement leur ventre rond alors que d’autres angoissent de se voir changer, se sentent souvent dépossédées de leur propre corps et vivent les transformations comme une véritable perte d’identité.

Elles doivent alors apprendre à faire le deuil de leur corps de jeune femme et accepter leur nouveau corps. Le manque de maîtrise de ces changements amplifie les angoisses car il y a une perte de contrôle de l’image de soi. En savoir plus, lire sur mon blog l’article sur l’image de soi.

Mal à l’aise dans ce nouveau corps, rare sont celles qui ne culpabilisent pas de ne pas vivre cette maternité comme un “moment précieux”. Ainsi fragilisées par les nombreux bouleversements vécus et le sentiment de mal-être parfois renforcé par les remarques de l’entourage, la perte de confiance en soi s’installe progressivement puis le rejet de son image ce qui développe ainsi une mésestime de soi.

Dans le cadre de complexes corporels et d’une problématique d’image de soi en relation avec la transformation corporelle, la sophrologie va permettre d’accompagner la future maman à changer son regard sur elle-même et à renforcer son estime de soi car elle impacte directement son état de bien-être dans sa vie de tous les jours. La sophrologie va être un outil pour permettre d’évacuer les angoisses, les tensions et au fil des répétitions, apprendre à modifier son regard sur son corps à travers l’intégration de son schéma corporel. Cela consiste a avoir une représentation réaliste et acceptable de son corps et de ses limites à travers ses ressentis et ses sensations corporels qui permet à la futur maman d’assumer facilement ce nouveau corps. En apprenant à être plus à l’écoute d’elle-même, elle développera alors une relation plus fine avec ses ressentis corporels et par extension avec son bébé.

Sophrologie et Photographie : un accompagnement unique pour une personne unique

Avec Julie, nous avons vécu un parcours pour devenir maman très différent mais toutes deux, nous nous sommes confrontés aux difficultés de la grossesse, ce qui nous a encouragé à vous proposer un accompagnement unique pour vous accompagner dans cet étape de votre vie, en vous écoutant sans jugement, avec bienveillance, durant toute votre évolution pendant et après votre grossesse.

Personnellement, j’ai détesté être enceinte. Mon parcours pour devenir maman a été compliqué autant sur le plan émotionnel, physique que physiologique. Avec Julie, grâce à notre expérience nous vous proposons un accompagnement qui s’adresse aux parents donc à la futur maman et au futur papa tout en laissant le couple libre de choisir ce qui lui correspond le mieux ( seul ou à deux).

Dans le cadre de mon expérience professionnelle, j’ai eu l’occasion de rencontrer des femmes fragilisées, stressées voir angoissées par leur grossesse pathologique. Mon travail est de les accompagner pour qu’elles apprennent en douceur à éliminer leurs angoisses, à réguler leurs émotions pour retrouver équilibre et apaisement intérieur. Quand à Julie, elle a pu observer les difficultés que rencontrent nombreuses d’entres nous face à ces changements corporels et constater l’impact sur la confiance et l’estime de soi.

De nos deux expériences autant personnelles que professionnelles, nous avons décidé de vous soumettre un accompagnement qui pourrait répondre à vos difficultés pendant et après la grossesse autant sur le plan physique que psychique, corporel que mental, faire face aux changements corporels tout en partant à la rencontre de votre monde intérieur et de votre bébé.

Ce protocole consiste à vous accompagner à partir du 3eme mois de grossesse pour une durée de 10 mois. Nous vous accompagnons dans votre grossesse puis durant 4 mois avec bébé. Il a pour but de vous aider à assumer facilement votre corps en changeant votre regard sur vous même. C’est vous apprendre à accepter de regarder votre propre miroir avec bienveillance, votre corps sans jugement tout en créant une relation privilégiée avec bébé.

Il va vous aider à construire votre nouvelle identité en tant que futur maman et favoriser l’acceptation de votre nouveau corps tout en découvrant vos valeurs et celles autour de la parentalité et de la famille. Un apport et des bénéfices importants pour aider à passer cette période cruciale avec la complicité de votre partenaire.

La photo en support vient écrire avec vous cette page de votre histoire et fait place de miroir pour vous apprendre à vous réapproprier votre corps et à accepter avec plus de fluidité votre nouvelle identité, Être Mère. Elle va vous accompagner pour vous sentir belle, désirable et prendre conscience de la vie que vous portez, créer un lien avec bébé.

Ainsi c’est vous accompagner pour vous faire prendre conscience de votre beauté intérieur et extérieur, de votre singularité tout en suivant votre évolution corporelle au fil des mois avec apaisement, amour de soi, un mieux-être quotidien et ainsi donner naissance à Une Maman et un Papa, des Parents !

retrouvez tous les renseignements :

Sophrologue proche Limoges

La sophrologie est la technique de référence pour l’accompagnement d’un suivi médical ou à visée thérapeutique, qui ne peut se substituer à un traitement médical et/ou un suivi psychologique ou un suivi avec une sage-femme.

C’est une méthode complémentaire au traitement. La nature est un complément qui comporte des propriétés mais ne se substitue en aucun cas à un traitement ou suivi médical.

Sophrologue et praticienne en Olfactologie proche de Limoges

A bientôt,

Vanessa GAY – SOPHROLOGUE et Julie LOCUSSOL PHOTOGRAPHIE

 

Dans la Nature, à domicile ou en Cabinet à proximité de Limoges

TEL : 0687942150

MAIL : [email protected]

Il est impossible de copier les éléments © Tous droits réservés